Pourboires et lois : Que savoir ?

Avec la croissance exponentielle des entreprises de prestation de services telles que les restaurants, le pourboire est une façon honnête et légale de manifester sa satisfaction face à la qualité du service d’un employé. Son caractère facultatif ou obligatoire varie toutefois d’une loi à une autre.

Pourboires obligatoires

Aux États-Unis, la marge de paiement des pourboires est de 10 à 20 % de la consommation complète du client, au gré de sa satisfaction personnelle. C’est la même au Canada et en Australie. Autant le non-paiement du pourboire est offensant pour les membres du personnel, autant le paiement de ce dû constitue une véritable marque de respect adressée à ceux-ci. En Allemagne, le pourboire vaut entre 5 et 10 % de la note totale, et pareillement en Autriche. Si vous visitez le site web, de plus amples informations sont communiquées.

Pourboires conseillés

Belgique, Espagne, Italie, Malte, Turquie, Suisse, sont des pays où il est très apprécié de laisser un pourboire, en dépit du fait que le service est inclus dans la note finale. Cela suffit largement en arrondissant cette dernière, tout en précisant le montant que vous désirez finalement payer.

Pourboires déconseillés 

Certains pays, moins nombreux, comme l’Islande, la Chine, n’ont pas pour habitude de verser un pourboire ; ils y sont carrément inexistants. A contrario, au Japon, c’est irrespectueux de verser un pourboire, souvenez-vous-en !!

Le caractère facultatif ou non du dépôt de pourboire dans un restaurant dépend fondamentalement de deux critères : le service était-il pris en compte dans le prix ? Ai-je bien été accueilli et servi ? La réponse à ces deux petites préoccupations vous orientera indéniablement sur l’attitude à adopter envers les serveurs, après avoir payé votre consommation dans un restaurant. D’autant plus que les restaurants ne sont pas les seuls endroits éligibles au payement de pourboires après le service.